Le travail à l'eau

>> Vous êtes ici : Vie de chien >> Le travail à l'eau


 

 

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss

 

Les chiens de travail à l'eau -

 

Rédigé par Marianne Maz maîtresse de Bouviers Bernois >> Site Internet


Créé au départ par le CFCTN (Club de Race du Chien de Terre-Neuve), le Travail à l'Eau reste une activité interne à cet organisme jusqu'en 1987, date à laquelle le règlement est modifié et validé par la SCC.

 

A partir de cette date, les épreuves deviennent officielles, et les résultats des chiens portés sur leur Carnet de Travail. Cependant, les concours n'étaient ouverts qu'aux Chiens de Race TERRE-NEUVE et LANDSEER.

 

A la suite de la demande de participation aux épreuves de différents Clubs de Race, la SCC crée une Commission d'Utilisation Nationale pour le Travail à l'Eau (CUNTE) en juillet 1993 et ouvre la discipline aux races suivantes :

- TERRE-NEUVE et LANDSEER
- BERGER DE PODDHALE et BERGER POLONAIS
- LEONBERG
- RETRIEVER

 

 

Voir les commentaires pour cet article

 

Marianne et ses deux chiens

 

A savoir que cette liste peut être évolutive, en fonction d’éventuelles demandes faites par d’autres clubs de race auprès de la CUNTE, et sur validation par la SCC.

 

Qu’est ce que le « Travail à l’Eau » ?

 

Le concept de sauvetage en mer avec des chiens doit être compris comme le travail d’un couple indissociable Maître/Chien, comme pour le travail des chiens d’avalanche ou de catastrophe. La discipline est basée sur les points suivants :

 

- Le travail d’assouplissement et d’obéissance à terre.

- L’instinct du chien à l’eau

- Le travail d’endurance à la nage

- L'exécution d’exercices de sauvetage

 

Il faut savoir qu’un entraînement à l’eau du chien, pratiqué très sérieusement mais progressivement, est indispensable avant toute présentation aux épreuves. Le chien doit posséder musculature, souffle et résistance.

 

Ces qualités indissociables sont souvent le fruit de plusieurs mois, voire plusieurs années de travail en club. Quant au maître, il se doit de posséder entre autres qualités, la patience et la persévérance !

 



travail à l'eau

Au début de chaque séance, le chien pratique le travail au sol, indispensable aussi bien dans la vie de tous les jours que pour l’apprentissage du sauvetage.

 

En effet, lorsque vous avez au bout de la laisse un chien de 60kg, voire plus, mieux vaut savoir le faire obéir ! Cette éducation au sol consiste en quelques ordres simples : halte, assis, coucher, pas bouger, pas toucher, à droite, à gauche, en avant, marche au pied, rappel au pied, saute, etc.

La nage d’endurance constitue également un passage obligatoire. Elle permet au chien de perfectionner sa technique, d’améliorer sa condition physique et de s’échauffer pour la suite des épreuves.


L’apprentissage des exercices à l’eau est bien sûr progressif : le jeune chien apprend d’abord à se familiariser avec l’eau et le bateau (pneumatique de préférence). Puis il apprend à ramener un objet (corde, gant de plongeur, tractage du pneumatique…), puis un mannequin, puis un plongeur simulant le « noyé »…

 

La progression dans la réalisation de ces différents exercices se concrétise par 4 phases : 1er, 2ème et 3ème degré, puis Brevet, ultime étape qui se déroule impérativement en mer.


travail à l'eau

Je ne détaillerai pas ici le contenu exact de ces épreuves, ni les prérequis pour chacune. Tous les renseignements utiles, ainsi que les règlements précis concernant les passages de degrés et les concours, sont disponibles sur le site de la CUNTE : http://www.cunte.fr


Quels chiens peuvent pratiquer le travail à l’eau ?


Officieusement, TOUS ! Car c’est le moyen le plus sûr de le muscler sans traumatiser son organisme, surtout pour les grandes races très sujettes aux troubles articulaires. La nage en endurance est même fortement conseillée pour les chiens dysplasiques ou en rééducation après une intervention chirurgicale.


Plus officiellement, si vous désirez que votre chien pratique cette discipline en concours, ou pour le simple passage de degrés, il lui faudra bien sûr remplir certaines conditions :

 

  1. faire partie d’une des races autorisées, et inscrit au LOF
  2. pour les concours : être titulaire d’un carnet de travail délivré par la SCC
  3. pour la présentation aux épreuves : être titulaire d’une licence délivrée par la CUNSE
  4. âge minimum pour le passage des degrés :

 

    - 1er degré : 12 mois

    - 2ème degré : 15 mois

    - 3ème degré : 18 mois

     

chiens de travail à l'eau

Mais sachez que la plupart des clubs de travail à l’eau acceptent les races « non officielles », y compris les chiens non LOF, à l’entraînement.

 

Et n’est ce pas cela l’essentiel ? De plus, c’est une activité ludique pour le chien comme pour le maître et pour ma part, je n’ai jamais vu autant de mines réjouies, de cris de joie et de queues battant la cadence qu’au bord de la plage des Terre-Neuves le dimanche matin !


Aucune contre-indication particulière (si ce n’est savoir nager…), alors lancez-vous et découvrez enfin le monstre marin qui sommeille en Médor !

 

© Marianne Maz - Site Internet

>> Tous les renseignements utiles sur le travail à l'eau sur le site de la CUNTE >> Site Internet

 

 

 

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

 

 

Haut de page haut de page