Entre rêve et réalité avec son chien

>> Vous êtes ici : Vie de chien >> Relation mal prévue


 

 

 

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss

 

Sans s’en rendre compte, les humains projettent parfois des attentes éloignées de la réalité sur leurs animaux. Laurence Bruder Sergent

 

Faire face à une relation mal prévue -

Article rédigé par Laurence Bruder Sergent Comportementaliste
Auteur des livres "la cause des chiens", "mon chien est quelqu'un de bien" et co auteur de  "j'éduque mon chien moi-même"- Sites Internet
>> www.comportement-canin.com www.formationcomportementaliste.com
www.boutiqueducomportementaliste.com

 

Voir les commentaires pour cet article


 

Mr et Mme P. retraités depuis longtemps, ont choisi celui qui sera peut être leur dernier chien : un mignon petit teckel. Ils l’imaginaient lové dans leurs bras, paisiblement allongé sur leur canapé, marchant tranquillement près d’eux en ville. Malheureusement pour eux, leur chien de 9 mois ne l’entend pas de cette oreille : tout ce qu’il veut, c’est fureter en forêt, suivre des pistes, courir.

Mademoiselle M. a eu un coup de foudre pour un border collie qu’elle prévoit d’amener avec elle lorsqu’elle fait du jogging. Le croyant sportif, elle le traîne (littéralement) pour des courses qui l’ennuient énormément. Dès qu’il peut stopper et guetter un mouvement, il se couche et surveille des yeux tout ce qui se passe.

 

 

 

 

 

Partant du principe que plus un chien est lourd, moins il a besoin de se dépenser, la famille Z. a choisi un berger d’Anatolie à la SPA. Sur ce principe, ils le laissent livré à lui-même toute la journée puisque les uns travaillent et les autres sont à l’école. Le chien s’est mis à occuper son temps en aboyant ou détruisant les affaires des propriétaires. Il est maintenant attaché au bout d’une laisse, dans la cour, seul de 8h à 20h.

 

Manque de réflexion ou mauvaises informations préalables

Ces exemples ne sont pas rares, et les comportementalistes entendent souvent des personnes leur dire qu’elles ne comprennent pas pourquoi ce chien, « si petit, pourtant », ou « si sportif, normalement », ou « si calme, d’après les guides » n’est pas comme ils s’y attendaient.
N’ayant pas vérifié avant l’achat ou l’adoption les besoins réels de ces races-là, ne s’étant pas suffisamment renseignées auprès du vendeur ou d’autres propriétaires, ou ayant bénéficié de mauvais conseils, elles se trouvent devant une situation difficile à gérer.

 

La seule manière de faire face : s’adapter

Confronté à de telles problématiques, lorsque le tempérament d’un chien est diamétralement opposé aux souhaits de ses propriétaires, il n’y a pas de solution miracle à proposer : l’humain doit changer d’attitude et adapter son rythme de vie à l’animal.


Malgré tous les progrès de la génétique, les relations sociales, les aptitudes physiques et cognitives ne se paramètrent pas chez un être vivant. Si le chien n’arrive pas à s’ajuster, ce sera à ses maîtres de faire l’effort de se mettre à son niveau.  On pourra par exemple le sortir plus (si c’est ce dont le chien a besoin), l’occuper autrement, lui proposer davantage d’activités et de distractions, quitte à faire appel à des personnes qui pourront soulager les maîtres des contraintes insurmontables.

 

Bien sûr, il y a toujours la possibilité de l’abandonner dans un refuge ou le déposer lâchement dans la nature, mais est-ce là une manière de se sortir d’une situation difficile de façon honorable ?

 

 

© Laurence Bruder Sergent
http://comportement-canin.over-blog.com

 

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

 

>> Autres coordonnées de Comportementalistes

 

Haut de page haut de page