Eduquer son chien autrement

>> Vous êtes ici : Vie de chien >> Méthode naturelle - Joseph Ortéga

 

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss


 



 

Joseph Ortéga s'est inspiré en l'observant, de la vie des loups en meute pour mettre au point cette méthode d'éducation.

 

La relation maître/chien basée sur un système hiérarchique bien défini devient complice et respectueuse de chacun.

 

Comme nous l'explique Joseph Ortéga, en méthode naturelle il n' y a pas de punition, juste une récompense si le chien a bien agit.

 

Les instincts naturels du chien sont utilisés sans jamais aucune violence.

 

 

livres sur le chiot Voici des livres consacré au chiot indispensables pour tout nouveau maître de chiot : Tous les livres consacrés au chiot - Livraison GRATUITE

 

telechargement gratuit education chiot Téléchargez notre Ebook gratuit : Le chiot conseils et astuces

 

La Méthode naturelle de Joseph Ortéga -

Article rédigé par Joseph Ortéga Spécialiste de l’Ethologie de terrain, Juge International, Fondateur de la Société d'Ethologie Animale en 1990, Fondateur d'Animonde >> Site Internet

 

 

Voir les commentaires sur cet article


joseph ortéga a crée l'ecole du chiot

«Comme si l’homme avait été la grande pensée de derrière la tête de l’évolution animale. Il n’est absolument pas le couronnement de la création : chaque être se trouve à côté de lui au même degré de perfection».
NIETZCHE

Une méthode radicalement opposée aux méthodes par la contrainte, où le chien n'est pas un exécutant mais un compagnon de jeu qui apprend sans s'en rendre compte.

Pourquoi Naturelle ?

 

Inspirée de l’observation des loups sauvages. La mère et les louveteaux.
En éthologue de terrain, joseph ORTEGA a observé chez les loups sauvages que lorsque la mère revenait de la chasse, elle émettait un signal et les louveteaux accouraient. L'amour de la mère, pas du tout, plutôt une question de survie, si on ne se nourrit pas on meurt ! (Ce que l'on nomme les instincts primaires). Si la mère lève la tête, le louveteau lèche les babines et s'assoit. Si elle se couche, il reste fixé sur ses babines et se couche. Si elle marche, il est collé à son flanc, la tête tournée vers elle...

Si on transpose chez le chiot, il suffit d'avoir quelque chose de très motivant dans la main : friandise ou jouet pour obtenir tout ce que l'on veut, sans laisse, sans s'énerver, en complicité avec lui. Fini les coups de laisse, les colliers étrangleurs, la contrainte de la main !


On montre une récompense, il revient à toute allure. On la lève, il s'assoit. On l'abaisse au sol, il se couche. On marche en la tenant contre son museau, il marche au pied, etc...

 

La démarche éthologique

 

  • Respecter l’animal : ne pas contraindre
  • Chaque chien est un individu avec son propre caractère, ses particularités
  • Faire preuve d’empathie : se mettre à la place du chien, tenter de penser comme lui, essayer de comprendre ses réactions, devancer ses désirs, anticiper ses réticences.
  • Utiliser les instincts primaires

 

La motivation

 

C’est le désir de quelque chose de manière consciente ou inconsciente, un comportement appétitif souple et facile. Plus la motivation est forte, plus l’apprentissage est rapide.

 

Les tendances innées

 

  • La nourriture (un état de privation augmente la motivation)
  • La proie (l’objet de jeu)
  • Imitation d’un congénère
  • Les signaux positifs du maître : joie, caresses, paroles chaleureuses
  • Les situations agréables (départ en promenade)
  • Le goût du jeu (l’homme doit rester le maître du jeu)


L’apprentissage cognitif

 

L’éthologie cognitive qui implique Intelligence et cognition pour acquérir la conscience des événements de l’environnement et se représenter un événement ou un objet.


En Méthode Naturelle on éduque en posant des problèmes simples que le chien doit résoudre en utilisant tous ses sens (ex : recherche du jouet sous plusieurs cônes).


Les lois d’apprentissages

 

Comment parvenir à l’exécution sans être récompensé ?

Il faut suivre les lois d’apprentissage pour le sevrage de l’objet de motivation.

 

1 Phase systématique : on récompense à chaque exécution

2 Phase intermittente : on récompense 1 fois sur 2, 1 fois sur 3, etc.
(Test de contrôle de l’apprentissage)

3 Phase aléatoire : la récompense peut apparaître à n’importe quel moment
(Toute sa vie)

4 Phase différée : Le chien de concours doit attendre de sortir du terrain pour être récompensé.

 

 

 

Joseph Ortéga
©Joseph Ortéga

 


Comment pratiquer ?

 

- Soit on provoque le comportement recherché, on donne le signal qui doit être associé et on récompense pour fixer l’apprentissage (Ex : Le chiot est tenu par quelqu’un, je montre la gamelle en m’éloignant. Le chiot est lâché, je donne l’ordre « au pied », dès qu’il arrive j’offre la nourriture)

 

- Soit on attend que le comportement apparaisse, on donne le signal qu’il doit mémoriser et on félicite (Ex : le chien s’assoit, je dis « assis » et je félicite).

 

- Approximations successives : On récompense une partie du comportement recherché, puis une autre, etc. Jusqu’à obtenir un enchaînement d’exercices. 

- Varier l’approche des exercices : en tous lieux et à tous moments : Club d’éducation canine, maison, ville, marché, aéroport, dans la voiture. En se déguisant, en se mettant à genou ou couché, etc.
 
- Être positif : l’effet Pygmalion mis en évidence par Rosenthal et Fode en 1963 sur l’influence que peut avoir le fait que le maître croit ou non dans son élève.

- Être distrayant : la séance d’éducation doit être récréative, le maître doit envoyer des messages de plaisir. Il n’y a pas de honte à faire le fou avec son chien, cela fait du bien au chien (confiance et amitié) et au maître (antidépresseur).

- Être en « phase » avec son chien : Selon la théorie de Rupert SHELDRAKE sur les champs morphiques, il existe un lien privilégié, affectif et spirituel, entre certains animaux et leur maître (télépathie ?)


Il n’y a pas de punition en Méthode Naturelle

 

- Dans le dressage classique, c’est la carotte ou le bâton.
- Dans la Méthode Naturelle, c’est la carotte ou pas de carotte.

 

Lorsque le chien exécute on récompense, s’il n’exécute pas on ignore, au bout d’un certain temps, il comprendra qu’il vaut mieux faire ce que le maître demande s'il veut obtenir de l'agréable.

 

Exemple : La marche au pied

 

- En Méthode classique, s’il ne marche pas au pied on donne un coup de sonnette sur la laisse, lorsqu’il est placé correctement on félicite.

- En Méthode Naturelle, il n’y a jamais de laisse. S’il ne marche pas correctement au pied, il n’a rien. S’il vient au pied on le récompense fortement (friandise ou jouet). Que préférera t-il faire ?

 

Attention, hiérarchie obligatoire en parallèle !

 

En Méthode Naturelle on recherche une complicité avec le maître et une confiance totale, la hiérarchie n’est pas mise en place par le biais du «dressage » comme en méthode classique. Il n’y a aucune contrainte.

Si en éducation courante il n’y a jamais de punition, en ce qui concerne la hiérarchie elle doit s’établir dés 3 à 4 mois (comme chez les louveteaux) à l’école du chiot, en apprenant au maître les interdits que son chien doit connaître et les exercices de hiérarchisation (retourner, main dans la gamelle, fermer le museau, etc.)...

 

L'application de la méthode est évidemment l'école du chiot, la maternelle des chiens, mais peut être mise en place avec un chien adulte, pour cela il suffit qu'il soit motivé par quelque chose.


Le site de l'inventeur de l'école du chiot et de la Méthode Naturelle, joseph ORTEGA, où on peut trouver environ 500 articles sur l'éducation et le comportement canin, ainsi que ses ouvrages sur le sujet : http://ecole.du.chiot.free.fr

 

© Joseph Ortéga - L'école du chiot

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

 

 

 

Haut de page haut de page