Mieux comprendre son chien pour avoir une relatin harmonieuse avec lui

>> Vous êtes ici : Vie de chien >> Comprendre son chien

 

 

Mieux comprendre son chien -

Article rédigé par Mireille Krauth Comportementaliste spécialisée dans la relation Homme/Animal. Exerce en Alsace et en Allemagne >> Site Internet

 

 

Voir les commentaires sur cet article


Mireille et exo
©Mireille Krauth

Depuis trois ans, la comportementaliste Mireille Krauth intervient entre le chien et sa famille adoptive lorsque la relation s'est détériorée, pour revenir à une cohabitation agréable. Rencontre.

Comprendre le chien, connaître son histoire, son parcours, ses peurs pour vivre en parfaite harmonie avec lui.

Une démarche saugrenue il y a encore quelques années. Mais voilà. « Si avant, le chien était utilisé pour travailler (chasser ou monter la garde), il est devenu au fil du temps un animal de compagnie, voire un ami, surtout pour les personnes seules », explique Mireille Krauth.

Alors, lorsque la communication est défaillante, voire rompue, c'est la panique.


Depuis trois ans, cette ancienne assistante vétérinaire, amoureuse des bêtes, va à la rescousse des maîtres que leur toutou fait tourner bourrique. Elle est comportementaliste.

A ne pas confondre avec vétérinaire ou éducatrice. « Je ne suis ni dresseuse ni spécialiste de la médecine et de la chirurgie des animaux. Moi, j'interviens entre la famille et l'animal lorsque la relation s'est détériorée », précise-t-elle d'emblée.

C'est ce que l'on appelle de l'éthologie : à l'origine, étude du comportement et de la vie des loups dans la meute, devenu plus largement étude de l'interaction d'un sujet dans son milieu.


« Les gens ont trop tendance  à réfléchir en humains»


 Elle l'assure, il est inutile de courir chez le vétérinaire au moindre problème.

« C'est comme si vous emmeniez votre enfant chez le médecin généraliste alors qu'il déprime, explique-t-elle. En revanche, si le problème est d'ordre pathologique, j'envoie les clients chez un vétérinaire. »


 L'animal aboie sur les passants, fait ses dents sur vos chaussures neuves ou se fait la malle à la moindre occasion ?

Autant de raisons qui poussent certains maîtres désemparés à demander conseil auprès de la spécialiste.

Parmi ces conseils : ne pas gronder ou frapper l'animal. « C'est incompréhensible pour l'animal car il est trop tard, explique Mireille Krauth. Les gens ont trop tendance à réfléchir en humains et pas à la place du chien. Ils pensent, à tort, que celui-ci a voulu se venger ou l'a fait exprès. »


 La spécialiste délivre une explication simple. « Quand l'animal se retrouve seul, il a peur. Pour faire passer son stress, il va rogner une chaussure puis oublie ce qu'il a fait. C'est l'anxiété de la séparation. » Existe-t-il une solution ? Oui, « mais chaque chien est différent, a une histoire différente. »


« Un chien n'est pas  plus méchant qu'un autre »
 Autre mission de la comportementaliste : lutter contre les idées reçues.

Notamment celles qui consistent à croire que certaines races sont plus agressives que d'autres.

« Un chien n'est pas plus méchant qu'un autre, même si certains caractères ressortent plus que d'autres, assure-t-elle. D'où son rejet catégorique de la loi sur les chiens dangereux (depuis 2008, l'État oblige les propriétaires de chien dits « dangereux » à faire réaliser une évaluation comportementale de l'animal par un éducateur ou un vétérinaire).

Du « grand n'importe quoi », selon elle. « Penser qu'après une heure de dressage le chien ne mordra plus est illusoire. On ne peut pas prédire le comportement d'un animal puisqu'il dépend du stimulus, de l'environnement et des événements. »

Émilie Skrzypczak - DNA

 

 

Mireille Krauth (Formée par Michel Chanton)
Comportementaliste spécialisée dans la relation Homme/Animal.

Site Internet : www.sos-comportement-animal.fr

 

 

 

 

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

 

 

 

Haut de page haut de page