Alimentation du chien

>> Vous êtes ici : Vie de chien >> L'activité alimentaire chez le chien

 

 

 

rss Les dernières news Entre Chien et Nous - Flux rss

 

Donner un repas à son chien peut paraître un évènement banal, mais en réalité, il a une importance particulière pour le chien.

 

Il est pour lui l’occasion de se stimuler intellectuellement, de développer son instinct de recherche, enfin d’avoir une activité importante pour son bien-être et son équilibre.

 

L’activité alimentaire est donc pour le chien une activité à part entière que vous décrit ici Charlotte Duranton comportementaliste à Bordeaux.

 

L'activité alimentaire chez le chien -


Article complémentaire :
Comment nourrir son chien à la viande crue

Article rédigé par Charlotte Duranton Comportementaliste / Educateur Canin à Paris et région parisienne spécialisée dans la relation Homme/chien >> Site Internet

 

Voir les commentaires sur cet article

alimentation chien par charlotte duranton

 

L’activité alimentaire de notre chien est essentielle : elle participe à ses activités au quotidien, à son bien-être, et doit être réalisée dans les meilleures conditions possibles, en respectant l’éthologie et les besoins naturels du chien.

 

Les points mis en avant dans mon article sont basés sur l’étude du comportement du chien sauvage (et non du loup) et du chien domestique.

 

 

 

 

 

L'importance de l'activité alimentaire chez le chien

Le chien, à l’état sauvage doit chercher sa nourriture au quotidien. Il ne mange pas à heure fixe, ne mange pas en quantité égale, et ne se nourrit pas tous les jours de la même chose. Qu’il récolte des détritus dans les poubelles, ou qu’il chasse une proie, le chien sauvage n’a pas une alimentation fixe et constante.

 

article sur l'alimentation du chien

Même si notre chien de famille n’est plus un canidé sauvage, la sélection génétique qui a été faite n’a pas pris en compte ces besoins, qui sont donc restés les mêmes.

 

Ainsi, pour son bien-être, le chien devrait passer un temps d’activité alimentaire de plusieurs heures par jour (en moyenne 3 à 5 heures selon le vétérinaire Joël Dehasse). A l’état sauvage, le chien consacre assez de temps à son activité alimentaire : il cherche sa nourriture, il renifle des odeurs, des pistes, il doit faire preuve d’intelligence, mettre au point des stratégies de chasse afin de pouvoir trouver de quoi manger. Tout cela représente une dépense importante en énergie, et fournit une activité et une occupation intellectuelle au chien.



 

 

 

 

nourrir son chien : une bonne alimentation pour son chien

Avec nos chiens familiers, on se rend alors compte que cela n’est pas du tout le cas : le repas n’est pas mobile, il est donné à heures fixes, il est bien souvent constitué de la même chose, dans une gamelle simple.

Le temps passé à se nourrir par notre chien de compagnie, et donc à pratiquer une activité alimentaire est de quelques minutes par jour…

Le chien attend le moment du repas toute la journée, il est conditionné par la vue de la gamelle, qui l’excite au plus au point. Il englouti alors sa gamelle en quelques minutes, parfois sans même prendre le temps de la mâcher.

Cela ne permet pas son épanouissement, et ne répond pas à ses besoins naturels. Parfois, cela peut engendrer des activités de substitutions qui entraînent des troubles du comportement chez nos chiens. Nous allons voir qu’il existe des solutions simples à mettre en pratique au quotidien afin de palier à cela.

 

Comment améliorer le temps d’activité alimentaire de votre chien ?

De petites astuces au quotidien peuvent être mises en place pour augmenter le temps d’alimentation de votre chien, afin de lui permettre une activité supplémentaire, une dépense d’énergie, et une occupation nécessaire à un plus grand bien-être.

Tout d’abord, penchons-nous sur la fréquence des repas : il n’y pas d’étude scientifique permettant de justifier le fait de ne donner qu’un seul repas par jour. Au contraire même, du point de vue éthologique, cela induit indubitablement une réduction du temps d’activité alimentaire du chien, une surexcitation, une précipitation du chien, et dans les cas les plus graves, le chien peut développer des troubles alimentaires pour compenser (je pense notamment à la boulimie ou à l’ingestion compulsive d’éléments non alimentaire, appelée PICA).

Ainsi il est donc préférable de répartir les repas du chien tout au long de la journée : à quantité égale, il vaut mieux faire plusieurs petits repas qu’un seul.

De plus, pour permettre au chien de s’occuper, de consacrer plus de temps à son activité alimentaire, il faut essayer de recréer une recherche de l’alimentation et un effort à fournir (intellectuel le plus souvent) pour accéder à sa nourriture.

Par exemple, au lieu de mettre la nourriture du chien dans une gamelle simple, il est possible de fabriquer des gamelles astucieuses : avec des boites, des pots, des recoins à soulever, à pousser, à retourner, pour atteindre le repas.

On peut aussi répartir le contenu de la gamelle par terre dans la maison, ou dans le jardin (à éviter lorsque l’herbe est humide). Cela implique au chien de se déplacer pour trouver sa nourriture, de l’ingurgiter plus lentement, et en plus petites quantités.

Enfin, pour compléter tout cela, on peut donner au chien des éléments à mastiquer, à ronger au cours de la journée (pendant les absences notamment) : des os en cuir, des oreilles de porcs

 

 

Les kongs et autres accessoires distributeurs de friandises (que l’on peut aisément remplacer par les croquettes de notre chien) permettent de stimuler le chien et de l’occuper de longs moments. Les jeux intelligents poussés, comme le Bol Aikiou en photo, font d’autant plus travailler notre compagnon, et participent activement à son activité quotidienne et à sa dépense d’énergie.

 

jeu alimentaire pour son chien
>> Voir la démonstration
de ce produit

 

Ainsi, votre chien s’ennuiera moins, dépensera plus d’énergie au quotidien, aura plus d’occupations à sa disposition : il n’en sera que mieux dans ses pattes, plus calme et plus apaisé, pour le plaisir de toute la famille !

 

 

Que donner à manger à son chien ?

Spontanément, que ce soit au supermarché, en animalerie ou en clinique vétérinaire, on trouve deux sortes d’aliments industriels pour nos chiens : la pâtée et les croquettes. Il existe différentes gammes, de la moins bonne à la meilleure qualité que l’on trouve plus ou moins aisément chez les revendeurs.
Il s’agit d’un sujet houleux, sur lequel les avis divergent en fonction des professionnels, avec des arguments plus ou moins valables.

Cependant, il ne faut pas oublier de s’intéresser à la véritable nature de nos chiens. Ils ne sont pas omnivores comme nous, mais principalement carnivores. Leur dentition et leur système digestif sont proches de ceux des autres carnivores : ils digèrent mal les amidons et les céréales.

Partant de là, il convient de nourrir son chien de manière à respecter sa physiologie. La consommation d’aliments à base de céréales et d’amidon à tendance à provoquer chez le chien des selles en grande quantité, en général plutôt molles voire liquides, de couleur pâle, et dégageant une forte odeur. D’un autre côté la consommation de viande crue produit des selles beaucoup moins volumineuses, quasiment inodores, et sèches. Cela témoigne du fait que le système digestif du chien fonctionne mieux avec un régime pauvre en amidon et en céréales, et riche en viande.

 

Il faut donc chercher à donner à son chien les croquettes les plus pauvres en amidons et céréales possible, et les plus riches en viande. Je me permets de citer la marque Orijen, qui correspond le mieux à ces critères.

avis sur croquettes orijen pour chien Lire les témoignages sur les croquettes Orijen

 

alimentation viande pour chien

Vous pouvez aussi souhaiter franchir un cap supplémentaire, et nourrir votre chien de manière plus naturelle encore, en lui donnant un régime à base de viande crue. Si vous vous posez des questions, et que vous êtes intéressés par le passage (une fois par semaine, en alternance ou de manière totale) à l’alimentation carnée de votre chien (poulet cru par exemple, ou boeuf cru) avec des suppléments (légumes, oeufs..), n’hésitez pas à consulter l’article suivant, plus complet sur ce sujet : Nourrir son chien à la viande crue.

nourrir son chien à la viande crue A lire aussi : Nourrir son chien à la viande crue

 

plus Recettes de gâteaux pour chien

© Charlotte Duranton
Atout Comportement
Educateur Canin & Comportementaliste
Site Internet : http://www.atout-canin.fr

Reproduction interdite sans autorisation de l'auteur

 

Partager cette page sur FaceBook Twitter Viadeo MySpace! Wikio

 

>> Autres coordonnées de Comportementalistes

 


 

 

Haut de page haut de page